Humour

Le sac d’une femme ou le trésor de Toutankhamon

DSC_1248

Le sac d’une femme est bien connu pour transporter une bonne partie de la maison, histoire de ne jamais manquer de rien. Quel bonheur d’avoir tout à portée de main ! Quelle que soit sa taille, on a l’impression qu’il peut contenir tout et n’importe quoi. Qu’on le choisisse en bandoulière, en sac à dos ou à main, il permet de se balader avec ses essentiels (mais pas seulement !).

Avouons-le, on adore prendre un sac énorme pour mettre plein de choses dedans. On rigole beaucoup moins quand il faut plonger la tête la première à l’intérieur parce qu’on ne retrouve pas ses clefs ou un objet. C’est souvent à ce moment-là qu’on décide, les nerfs légèrement en pelote, de déverser l’intégralité du sac par terre pour retrouver l’accessoire tant convoité (« ah, il était juste là… »).

Le sac d’une femme renferme à lui seul la salle de bains, la chambre et la cuisine, pour être toujours certaine de dégainer le bon produit au bon moment. Un vrai puits sans fond… Petite liste non exhaustive des choses souvent  présentes à l’intérieur d’un sac de fille, hormis le portefeuille, les clefs et le portable (prenez votre respiration) :

  • Un stylo et un pauvre bout de papier (indispensables pour griffonner une adresse, un numéro de téléphone ou juste une idée qui nous passe par la tête) ;
  • Un parapluie (surtout quand on vit dans le Nord) ;
  • Des lunettes de soleil (surtout quand on vit dans le Sud) ;
  • Des lentilles de contact (au cas où les lunettes disparaissent subitement) ;
  • Des lunettes de vue (au cas où les lentilles se font la malle) ;
  • Du sel et du poivre (ça donne du goût à un plat) ;
  • Des petits couverts (pour manger n’importe où) ;
  • Une plaquette de chocolat (la petite touche gourmande particulièrement indispensable) ;
  • Un petit en-cas qui cale (pour éviter la tendre histoire de l’estomac qui gargouille dans une salle vide) ;
  • Quelques produits de maquillage (pour se sentir mieux ou effacer les vilaines traces d’une stupide insomnie) ;
  • Des pansements (en cas de dégringolade dans la rue…) ;
  • Un chargeur de portable (votre vie en dépend) ;
  • Du baume à lèvres maxi hydratant ;
  • Une aiguille et du fil (pour colmater les petits trous pas si innocents sur nos vêtements) ;
  • La fameuse serviette hygiénique (quand les Anglais débarquent, ils ne préviennent pas forcément) ;
  • Une solution hydroalcoolique (pour se sentir propre en toute occasion) ;
  • Un antalgique (si un collègue vous tape sur le système) ;
  • Un paquet de mouchoirs ;
  • Des écouteurs (pour profiter tranquillement de sa musique ou se boucher les oreilles quand son voisin est un tantinet pénible) ;
  • Un livre (astuce pour ne pas s’ennuyer à mourir dans les transports ou en attendant quelqu’un) ;
  • Un élastique et des barrettes ;
  • Une bouteille d’eau (la soif abominable n’attend pas).

Les petits plus en hiver :

  • Des gants et des sous-gants (et si les températures chutaient de 10 degrés dans la minute ?) ;
  • Un bonnet (moche, mais chaud) ;
  • Des chaussettes (si les orteils sont en train de vous dire au revoir, c’est utile) ;
  • Des sachets de thé (il ne manque plus que l’eau chaude).

Les petits plus en été :

  • Le brumisateur (bien sympa quand il fait 48 degrés à l’ombre) ;
  • Le donut (un petit chignon en trente secondes top chrono pour dégager la nuque) ;
  • Le chapeau (si vraiment on cuit trop) ;
  • Une deuxième bouteille d’eau.

P.S. : c’est en dressant cette liste que je m’en rends compte à quel point le sac d’une femme est un accessoire vraiment indispensable… Heureusement que les petits formats existent pour éviter d’avoir le dos en accordéon !

2 réflexions au sujet de « Le sac d’une femme ou le trésor de Toutankhamon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *