News web

Freelance : mon PC ou mes vacances ?

redacteur web annecy

Soleil, mois de juillet et d’août, premières photos des proches… On sent alors l’air frais de la montagne ou les embruns qui nous donnent légèrement envie d’envoyer l’ordinateur par la fenêtre. Minute : c’est peut-être un signe ! L’entrepreneur doit déconnecter, donc arrêter de consulter les mails 100 fois par jour et laisser son cerveau tranquille quelque temps. Mais comment choisir, en tant que freelance, entre son PC et les vacances ?

L’entrepreneur et ses clichés

Il n’est pas rare d’entendre de drôles de choses sur la vie de freelance, surtout de la part des salariés endurcis. Doigts de pieds en éventail, fiesta tous les soirs, lever à 14 heures, argent qui tombe du ciel…

Vous pensez encore ça ? (Qu’attendez-vous donc pour avoir une vie aussi simple !). Le quotidien d’autoentrepreneur n’est pourtant pas de tout repos :

  • Recherche de prospects ;
  • Publication régulière d’articles sur son site professionnel et les réseaux sociaux ;
  • Rédaction des Conditions Générales de Vente ;
  • Etablissement des devis et factures ;
  • Traitement des commandes (dans les délais) ;
  • Tenue d’une comptabilité ;
  • Règlement des éventuels litiges.

Un entrepreneur doit déconnecter, vraiment ? Loin de se tourner les pouces au fond de son canapé, le travailleur indépendant jongle entre différentes tâches pour vivre de sa passion. Mais n’oublions pas : c’est un choix pleinement assumé !

Freelance et PC, une belle histoire 2.0

Ah, l’ordinateur ! Encore plus fort qu’une passion amoureuse, le lien qui nous unit avec notre PC est incroyable. Il contient tout ce qu’il faut pour travailler notamment quand on est micro-entrepreneur ou gérant d’une agence web. Pire qu’un doudou, il nous accompagne partout pour parer à toute éventualité : devis à créer, mail à consulter, commandes à honorer, prospection à effectuer… Ce cher équipement devient un véritable compagnon de voyage.

En freelance, PC et vacances vont généralement de pair et il semble compliqué de les séparer. Difficile pour un entrepreneur de déconnecter : il est tentant de regarder régulièrement ses emails et les offres pour ne rater aucune mission. Problème ? Les jours, les semaines, les mois voire les années passent…. Pour le micro-entrepreneur, impossible de déconnecter du travail et le burn-out pointe tranquillement le bout de son nez. Attention, problème !

Entrepreneur : déconnecter pendant les vacances, quels bienfaits ?

Les mois de juillet et d’août arrivent gaiement avec leur panier en osier (tellement estival !) rempli de soleil, de fleurs et d’eau fraîche. Si les vacances d’été sont généralement attendues avec impatience, la contradiction ne prend pas de congé : « Youpi, du repos ! » et « Oh non, il faut absolument que je travaille ! ».

Mais, une fois le freelance loin du PC et en vacances, le constat est sans appel. Car oui, les pieds dans l’eau et la tête dans les nuages, il est bon de décompresser. Voir un entrepreneur déconnecter, c’est comme apercevoir une étoile filante qui passe dans le ciel : incroyable, ça existe vraiment ! On arrête de consulter ses mails et exploiter chaque moment libre pour écrire un article, ajouter des lignes de code ou reprendre un logo.

Stop, on a dit Stop !

Se libérer de l’hyper-connexion donne l’opportunité de réduire de nombreux problèmes rencontrés dans le quotidien de freelance : stress, fatigue, burn-out… Déconnecter pendant les vacances permet aussi de structurer à nouveau son temps pour équilibrer vie de famille et travail. Quel bonheur de se ressourcer et de repartir du bon pied, avec une motivation incroyable – tel un chat devant ses croquettes après 23 heures de sommeil.

Freelance et vacances sans PC, c’est possible !

Déconnecter pendant les vacances tout en gardant un œil sur votre activité ? Pourquoi pas ! L’idéal est de savoir se reposer sans penser aux futures tâches à réaliser. Alors dormez, riez, bullez, courez, nagez, escaladez, émerveillez-vous… Et si vous ressentez le besoin de consulter les emails, une fois par jour suffit – et c’est encore trop. A savoir : s’il y a besoin d’un travail urgent, vous l’auriez su en un coup de fil…

Salarié(e) en vacances avec une personne qui travaille en freelance ? Aider un entrepreneur à déconnecter, c’est possible ! Confisquez-lui son téléphone, préparez la crème solaire et poussez-le dans l’eau avec une bouée canard autour de la taille (si vous êtes à la plage). Alors, cher freelance, PC ou vacances, faites votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *